Stress post-traumatique

Somatic experience (SE), stress post-traumatique (PTSD)

La SE s’inspire notamment des observations du comportement animal se déployant dans des situations de stress intense proie-prédateur. Elle met l’accent sur les modalités de l’activation neurophysiologique qui y est liée et leur désactivation.

L’état post-traumatique, entendu comme la réponse du sujet à un/des événement/s qui ont débordé ses capacités globales à les intégrer, peut se traduire chez l’être humain par un figement qui touche à la fois les sphères psychique, corporelle et émotionnelle avec des implications profondes sur les plans neurovégétatif, neurophysiologique et psychique.

Le but du travail est de pouvoir permettre au sujet l’intégration des différents éléments internes et externes de l’expérience traumatique de façon à ce que leur remémoration, par exemple, ne réactive que peu ou plus ce qui avait pu être observé au début du processus, tout en assurant une reprise évolutive globale.

Cela suppose de développer la capacité de percevoir les sensations corporelles et de pouvoir, chemin faisant, y associer d’autres dimensions telles que: images mentales, émotions, verbalisations, changements de posture, etc.

Cette approche peut s’appliquer à d’autres champs que les PTSD.

Prendre rendez-vous